Les souffrances de Pinocchio : PMA et Transmission

Brigitte Allain-Dupré

Parution : 12 novembre 2019

Editeur : Le Martin Pêcheur

Peut-être que j’ai dans le cœur un glaçon qui n’a pas fondu, c’est pour ça que mes copains ne m’aiment pas… 
Je suis une mutante de science-fiction, des filles comme moi, ça n’existe pas…
Oui, mes parents m’ont raconté le film… 
Dans nos cabinets d’analystes ces enfants nés de PMA révèlent par leurs paroles le trouble qui les habite à propos de l’histoire de leur conception. Aujourd’hui la petite graine de papa plantée dans le jardin-ventre de maman n’est plus d’actualité pour un nombre croissant de parents comme d’enfants. 
Si les enfants nés des progrès de la biotechnologie appliquée à la procréation sont supposés être des enfants sans différence avec ceux nés naturellement, l’aventure psychologique et physiologique vécue par leurs parents les marque parfois consciemment, mais toujours inconsciemment d’une difficulté à se considérer (et à être considérés comme) des enfants comme les autres. 
Parfois les parents n’ont pu que raconter les étapes douloureuses d’un « parcours du combattant » qui a fait naître l’enfant « du miracle », quand ils ont pu en dire quelque chose. 
Ce n’est alors pas l’histoire de leur désir, mais les avatars de leur besoin de conception qui sont transmis à l’enfant, laissant béante la fantasmatique des origines et ses constructions créatives. 
Brigitte Allain-Dupré explore à partir de son expérience d’analyste jungienne les mouvements psychiques des protagonistes de la PMA, enfants, adultes parents, mais aussi jeunes adultes. 
À travers l’expérience intime de l’infécondité, et le « droit à l’enfant », les fantasmes originaires, la recherche de son histoire, parents comme enfants rencontrent les butées du secret, du non-dit, mais aussi l’omniprésence du discours médical qui vient brouiller la pensée créative nécessaire à la transmission.
Avec l’appui de la dimension jungienne de l’inconscient, l’auteur utilise le trésor ancestral des contes pour solliciter chez le lecteur une pensée imaginative sur le sujet avec Pinocchio, la Belle au bois dormant, Elsa et Anna de la Reine des Neiges. 
Enfin, le commentaire sur l’Annonciation de Lorenzo Lotto apporte lui aussi des images vivantes pour contrebalancer le matérialisme objectif de la procédure médicale et ouvrir à ses dimensions poétiques la notion de transmission.

Psychiatrie Jungienne

Emile Rogé

Parution : 13 février 2019

Editeur : Le Martin Pêcheur

Le docteur Rogé s'est souvent référé, dans ses cours et ses travaux, à Eugen Bleuler et Henry Ey, deux psychiatres qui défendaient, contre les idées reçues,la "réversibilité" et l'"évolutivité" des psychoses. Il a été d'emblée séduit par la position novatrice de C.G.Jung, disciple lui-même de Bleuler, pour qui le psychotique n'était pas incurable et qui recherchait le sens de son délire dans l'histoire de sa vie. C'est en suivant Jung dans sa thérapie des psychoses, qu'Émile Rogé s'opposera à l'idée couramment admise d'une désorganisation de l'inconscient dans les états psychotiques. "Si le trouble initial, écrit-il, est au conscient, la source du progrès et la guérison éventuelle n'est pas dans le conscient, mais bien dans l'inconscient. Et l'inconscient du schizophrène me paraît toujours sain, comme d'ailleurs chez tous les psychotiques." En partant de ce constat, Émile Rogé a eu recours, dans son engagement thérapeutique et sa théorisation, à la typologie psychologique de C.G.Jung qui oppose, dans une conception essentiellement dynamique, les attitudes (introversion et extraversion) et les fonctions d'adaptation du moi (pensée, sentiment, sensation, intuition). L'étude de cette typologie n'a cependant pas été menée jusqu'à son terme par Jung qui, dans les années 1930, a orienté sa recherche vers une autre classification : celle des images archétypiques. Ce livre d'Émile Rogé, qui traite d'une façon originale et très approfondie des attitudes et des fonctions du moi dans les états psychotiques, vient donc remplir un vide; il fait de lui le vrai continuateur de l'oeuvre inachevée de Jung.

L'analyse des visions

C.G. Jung

Parution : 7 novembre 2018

Editeur : Imago

Document unique, saisi sur le vif, ce séminaire constitue une introduction magistrale à la pensée de C. G. Jung qui, par la pratique de l'imagination active, nous fait pénétrer dans le laboratoire secret de la psyché au travail. Tout au long des sessions tenues à Zurich devant ses meilleurs disciples, de 1930 à 1934, Jung analyse et commente les visions d une patiente américaine, âgée de 29 ans, qu'il a incitée à écrire et à peindre un « Livre Rouge » au féminin. 

S'exprimant en anglais, Jung se montre direct, spontané, ouvert au dialogue, exposant ses idées avec grande clarté. De nombreux cas sur les névroses, les délires et les psychoses sont décrits avec précision, éclairés par les concepts de la psychologie analytique. Au-delà de sa perspicacité clinique, Jung apparaît étincelant d'intelligence et d érudition, tant sur les mythes du monde entier, les cultes antiques, le christianisme, les spiritualités orientales, l'histoire des mentalités, que sur les rapports du féminin et du masculin, ou sur la situation psychologique de nos sociétés. En leur appliquant avec subtilité sa méthode d amplification des symboles, il explore les images surgies de l'inconscient individuel et collectif.

Cet ouvrage apporte également un éclairage de première main sur l'état d esprit de Jung dans les années 30, alors que l'Allemagne bascule dans le nazisme. Une pièce importante à décharge à verser au dossier des polémiques visant injustement l'éminent psychologue suisse.

Traduit de l'anglais par Jean-Pierre Cahen et Bertrand Eveno
34 illustrations en couleur, 60 dessins au trait

Le Bouddhisme et l'art de la psychothérapie

Hayao Kawaï

 

Parution : 7 février 2015

Editeur : La Fontaine de Pierre

Dans "Ma Vie", C.G. Jung évoque l'importance qu'a eue pour lui la confrontation à d'autres civilisations pour mieux comprendre les caractéristiques du monde occidental, sa mentalité. Il relate également à quel point il a été sensible aux regards que des êtres venus d'horizons très divers portent sur notre propre civilisation. Le point de vue de l'auteur est celui d'un Japonais qui, au sortir de la Seconde Guerre mondiale, s'oriente vers la psychologie, étudie à Los Angeles, puis à Zurich. Revenu au Japon, il y introduit la psychologie junguienne. En la pratiquant, en se mettant à l'écoute de l'inconscient de ses patients japonais, de son propre inconscient, il retrouve certaines racines orientales, notamment bouddhistes, qui s'étaient occultées en lui, il les voit se revivifier en ses patients aussi. Et, au fil de son expérience, un pont se crée entre deux mondes, l'Orient et l'Occident, les différences deviennent des complémentarités, les deux civilisations s'irriguent l'une l'autre. Ce livre montre clairement les relations et les interactions qui existent entre le bouddhisme et la psychologie occidentale, surtout la psychologie basée sur l'interprétation des rêves. Il va bien au-delà d'une comparaison entre l'Orient et l'Occident, il permet une meilleure compréhension de l'être humain et des soins pour guérir les souffrances psychiques.

Jung, l'expérience intérieure : Pensée jungienne et travail d'une vie

Michèle Cazenave

 

Parution : 25 octobre 2013

Editeur : Dervy éditions

A partir de la tour de Bollingen que Jung a entièrement construite, sculptée et décorée de ses mains au fur et à mesure que se développait son expérience intérieure, Michel Cazenave suit et éclaire, pas à pas, la vie du psychologue dans son incessante confrontation à la mort, au sacré et à l'inconscient. Il éclaire ainsi le sens de l'expérience intérieure qui a guidé Jung toute sa vie, cherche à comprendre en décryptant le Livre rouge les épreuves qu'il a dû affronter, les ténèbres de feu qu'il a dû traverser, le pouvoir de la mort qu'il n'a eu de cesse de côtoyer. Il tente d'entrer dans les tourments d'une âme si angoissée de comprendre le monde qu'elle ne s'est jamais reposée dans les clairières qu'elle découvrait pourtant au fur et à mesure. Il pénètre dans cette oeuvre, comme une oeuvre alchimique, que représente une vie d'homme dès qu'on veut l'assumer.

Tao Te King

Lao Tseu

Parution : 11 septembre 2013

Editeur : La Fontaine de Pierre

Texte fondateur de la pensée chinoise, le "Tao Te king" est attribué à Lao Tseu. Abondamment commenté au cours des siècles, il occupe une place centrale dans la culture asiatique. Ce texte dense et concis est centré sur la notion de Tao. Souvent traduit par «voie», le Tao signifie aussi «parole», «loi» ou «vérité». Pour l'esprit occidental, la réalité dont le Tao est porteur peut se rapprocher du monde des images primordiales ou archétypiques. Il est important de souligner qu'au cœur du Tao, de la nature ou de l'homme sage se situe le non-agir, l'action non agissante, qui est le propre paradoxal de toute véritable voie intérieure. Il est laissé à chacun la liberté de faire l'expérience de cette spontanéité et de vivre le Tao selon sa propre nature, laquelle, à un certain niveau de dépouillement ou de vacuité, rejoint l'universelle nature. Cet ouvrage juxtapose le texte millénaire du Tao Te king et des photos de nature. Cette juxtaposition forme un tout qui permet de mieux cerner la réalité du Tao, par l'esprit aussi bien que par les sens. Cet ouvrage présente une traduction française du Tao Te king qui est très claire et accessible tout en restant fidèle à la complexité et à la subtilité de ce texte. C'est la première fois qu'un Tao Te king est illustré de photos mises en correspondance avec le texte. Les photos de nature apportent un éclairage nouveau et insèrent ce texte dans notre monde quotidien. L'antique texte chinois devient ainsi intemporel et concerne toute l'humanité.

Processus Creatif Dans la Schizophrenie a Partir de C. G. Jung

Dynamiques Psychiques Chaos Transformat

Vincent Prouvé

 

Parution : 1 septembre 2013

Editeur : Editions L'Harmattan

Cette recherche part d'un intérêt pour la schizophrénie et des processus évolutifs qui peuvent être repérés. C. G. Jung a consacré sa vie à la description de ces dynamiques psychiques transformatrices. Ces potentiels s'animent lors de processus de crise psychique, de métamorphoses, ou lors d'épisodes psychopathologiques. Cette vision est de plus en plus partagée parmi les chercheurs en psychologie, en psychanalyse, en neurobiologie et dans les sciences du chaos.

L'Archétype de l'Apocalypse

Edward Edinger

 

Parution : 23 mai 2012

Editeur : La Fontaine de Pierre

Edward Edinger analyse la signification des images contenues dans l'Apocalypse de Jean, ou "Livre de la Révélation". Pour un esprit rationnel, nombre d'entre elles semblent étranges et incompréhensibles : des grenouilles sortent de la bouche de dragons, des hommes sont marqués du sang de l'Agneau, etc. L'auteur explique leur sens psychologique, tire des parallèles avec l'alchimie et la symbolique des nombres, et développe des thèmes de portée universelle comme la vengeance ou le jugement. Quand le contenu des images apocalyptiques n'est pas compris, il reste inconscient et s'exprime sous forme de projection, il atteint la psyché et devient la source de phénomènes de masse. Par contre, au niveau de l'individu, l'apparition d'images apocalyptiques n'est pas forcément négative. L'individu fait ainsi l'expérience du conflit des contraires et réussit alors à approfondir sa propre connaissance de lui-même. Les images apocalyptiques peuvent donc conduire, comme le dit Edinger en citant Jung, à « l'élargissement de l'homme dans la direction de l'homme total ». Cet ouvrage est une entreprise utile car l'Apocalypse est très présente dans l'esprit de notre temps. Edward Edinger (1922-1998) était médecin et analyste à Los Angeles. Eminent représentant de la psychologie junguienne aux Etats-Unis, il laisse une œuvre importante. Son domaine de prédilection est l'approfondissement des grands thèmes mythologiques, de la Bible, de l'alchimie et des œuvres littéraires, qu'il analyse grâce aux découvertes de la psychologie junguienne.

© 2020 by SBPA ⎮ All Rights Reserverd